Bibliothèque




Nous, appelés et volontaires en Algérie pour les Commandos de l'Air
Jean Guigon et Pierre Aubin
  • Date de parution: 2014-07-09
  • Editeur: ATELIER FOL'FER (EDITIONS)
  • ISBN:9782357910584
  • Nb de pages: 218


  • Il y a, somme toute, peu d’ouvrages « charnels » consacrés aux Commandos de l’Air. Ils ont pourtant marqué – c’est le moins qu’on puisse dire – la guerre d’Algérie. En voilà un, enfin, le premier du genre quant à la forme et au fond, écrit par deux appelés. Qui se portèrent volontaires pour servir dans cette prestigieuse cohorte. Ils témoignent avec beaucoup de modestie. Sans rouler des mécaniques nonobstant des états de service qui méritent le respect.

    Nous allons les suivre jour après jour, nuit après nuit, de mai 1958 à août 1960. Sur le terrain. Au ras des pâquerettes (au ras des asphodèles plutôt…). Avec leurs joies, leurs peines, leurs blessés et leurs morts. Un solide cahier photos complète cette histoire d’hommes qui ont servi – Sicut Aquila – avec honneur et fidélité. Pour la France.

    Après sa démobilisation, Jean Guigon a rejoint les bureaux d’études en mécanique Peugeot, Hotchkiss-Brandt, à Ryadh. Il rejoindra ensuite diverses entreprises, puis la société Lhotellier liée à l’aéronautique, à l’aviation et à l’armement. Jean Guigon a fini responsable de bureau d’étude et, principalement, chiffreur de devis.

    Après sa démobilisation, Pierre Aubin a rejoint Air France comme mécanicien avion, puis technicien d’escale. Une aventure de 45 ans qui l’emmène autour du monde d’Egypte en Guyane, au Cambodge, au Laos, à l’île Maurice, etc. Membre de nombreuses associations d’Anciens combattants, il est surtout président délégué de la prestigieuse Association nationale des Croix de guerre et Valeur militaire.




    Quand j'étais au CPA 10
    Pascal Bossard - Didier Unia
    200 pages 12 € + 3€ fais de port
    http://www.commando-air.com/page9.php?view=productListPage&category=3

    Il s'agit du 3ème et dernier ouvrage concernant Yannick Ardan.
    Engagé dans les commandos de l'air, Ardan débute sa carrière en escadron de protection à Avord. Il dirige le commando noir créé par le bouillonnant capitaine Saint Fauste (livre 2).
    Il se démène alors pour intégrer au plus tôt l'escadron de protection et d'intervention stationné à Nîmes. Ardan ne le sait pas encore mais il va vivre les difficiles restructurations de l'Armée de l'air avec en corollaire, la création d'une unité d'intervention appelée EICA. Il est muté au CPA 40, participe à l'opération Turquoise ainsi qu'à la création de la CSAR (RESCO) à Brindisi en Italie. Plus tard, il sera sélectionné pour intégrer le CPA 10 (unité dédiée aux opérations spéciales). Affecté à la cellule 3 D, il part au Tadjikistan pour mettre en place une procédure de recherche et sauvetage aérolaguée. En juin 2003 ce sera l'opération Mamba en République démocratique du Congo...

    Livre pouvant aussi être commandés chez l'éditeur NOMBRE7 :
    http://www.nombre7.fr/Quand-j-etais-au-CPA-10-cdzaaaeUa.asp?v1=quand%20j%27%E9tais%20au




    Bernard Lart Editions Panthéon, 480 pages, 27,40€

    Spécialité atypique et méconnue de l’Armée de l’Air, les commandos parachutistes ont vu le jour dans le cadre de la guerre d’Algérie. En 1956, les volontaires pour servir dans ces centuries ailées arrivent. Ces para-commandos seront rapidement engagés dans de nombreuses missions de contre-insurrection, grâce à l’arrivée d’un nouvel engin volant : l’hélicoptère cargo et armé.

    Les combats s’enchaînent dans les dunes de Colomb-Béchar, sur les sommets de Kabylie ou dans le massif des Aurès. Les récits d’anecdotes tragi-comiques et de rencontres nous éclairent sur le rythme opérationnel et le quotidien de ces nomades ailés. En 1965, l’arrivée du nucléaire militaire permet la renaissance de ces porteurs de béret au sein de l’Armée de l’Air. Ils vont être engagés dans les premières opérations extérieures connues ou moins officielles.

    Bernard Lart

    En 1964, Bernard Lart s’engage dans l’Armée de l’Air et choisit la spécialité fusilier commando parachutiste en cours de création. Son affectation, comme instructeur, lui permet de participer à la montée en puissance de cette spécialité et d’une unité atypique issue des commandos de l’air de la guerre d’Algérie. 1972 le voit au Tibesti comme tireur canon sur hélicoptère armé. La carrière d’un officier commando air débute en 1977, ces affectations sont entrecoupées d’opérations extérieures en Mauritanie ou au Liban. Observateur de l’ONU au Moyen-Orient entre 1989 et 1991, le commandant Lart est, avec son unité, chargé de protéger l’aéroport de Sarajevo en 1995. En 2000, il est rappelé en Bosnie dans le cadre des opérations spéciales de l’OTAN. Cet autodidacte des affaires militaires possède le vécu et l’expérience de la conflictualité asymétrique. Il est titulaire de la Légion d’honneur et de la croix de la Valeur militaire avec citations.

    Pour une dédicace contacter [email protected]




    Jean Marc Tanguy Editions Nimrod, 19,95€.

    Dès 2002, à la faveur de l’engagement des forces spéciales françaises en Afghanistan, les hommes du CPA 10 (Commando parachutiste de l’air n° 10) font la démonstration éclatante de leur savoir-faire sur le terrain. Œuvrant de manière autonome au cœur des sanctuaires talibans, ils sont capables d’opérer des raids en profondeur et de déclencher des frappes aériennes dévastatrices contre l’ennemi. Rien ne prédestinait pourtant certains des hommes du CPA 10, notamment ceux de la cellule action 12 Alpha, à s’imposer parmi l’élite des forces spéciales françaises. Des hommes comme Zouzou, Tintin, Morbac, Mario, Max, Menhir, Sly, Loop, Lolo, Hugo, Wallace ou encore Gus, qui pour la plupart ont fait leurs premiers pas dans l’armée de l’air au cours de leur service militaire, parfois comme simple cuisinier ou chauffeur…

    Et pour la première fois, ces hommes dévoilent un pan de leur histoire et de leurs missions au journaliste Jean-Marc Tanguy. Celui-ci nous fait découvrir l’évolution d’une cellule action, depuis son origine jusqu’à ses missions les plus récentes, ainsi que l’étendue d’un savoir-faire s’étendant aussi bien dans le ciel qu’au sol. Les Scorpions de Spin Boldak nous entraîne ainsi, d’une manière tout à fait inédite, sur les pas d’opérateurs  de tous horizons agissant sous un même béret et sous une même autorité, celle du Commandement des Opérations spéciales.




    Jean Marc Tanguy Editions Altipresse, 270 pages, 24,35€.

    Au coeur de toutes les opérations de la France ces vingt dernières années, les commandos des forces spéciales constituent une carte maîtresse pour les présidents français. Sur terre, sur mer, dans les airs, ils ont bâti leur excellence, prenant des risques extrêmes pour sauver nos ressortissants, ou neutraliser les ennemis de la France, terroristes patentés, miliciens ou narcotrafiquants. Ils s'inscrivent dans la tradition créée par leurs aînés pendant la seconde guerre mondiale, les SAS et commandos marine, formés en Grande-Bretagne. Leur volonté de fer est le produit d'une sélection implacable. En Afrique (Mali, Somalie, Libye, RDC, Côte d'Ivoire, Tchad, Rwanda), en Afghanistan et dans les Balkans, ce livre nous amène au coeur des opérations les plus discrètes et permet de comprendre comment ces hommes et femmes hors du commun préparent et exécutent leurs missions. "Nulle part sans eux" livre aussi les techniques qu'ils utilisent, et la manière dont ils procèdent pour se procurer les matériels les plus exotiques, n'hésitant pas, souvent, à les concevoir eux-mêmes. Ce livre est le résultat de neuf ans de reportages et d'enquête du journaliste Jean-Marc Tanguy, en Afrique et en Afghanistan, mais aussi au coeur de leurs bases, en France.




    Cet ouvrage, intitulé ‘’Le Dico du parler fuscos 1965…2008 ‘’, est sous la forme d’un dictionnaire rassemblant 2121 mots, sigles, termes, apocopes et autres aphérèses … (Sans compter 900 noms propres). Par ce biais, on évoque l’histoire de cette spécialité si particulière de l’Armée de l’Air, de sa création (en 1965) jusqu’à nos jours. En format A4, ce travail représente 176 pages en recto verso.

    Prix: 20€ (frais de port inclus)
    Chèques à l'ordre de: AGCPFCA
    Commandes à adresser à:
    AGCPFCA
    Pierre BAZAILLE
    19 rue du bosquet – 30230 RODILHAN





    Quand j'étais fusco...RAS
    Pascal Bossard - Didier Unia



    Quand j'étais au commando noir...RAS
    Pascal Bossard - Didier Unia

    Disponibles à la boutique du [email protected]





    A 19 ans, après avoir effectué son service militaire comme conducteur de chien, Yannick Ardan s'engage en tant que fusilier de l'air .
    C'est sur la Base Aérienne 726, fief des cocoyes que ...





    Afghanistan : regards d’aviateurs. Dix ans de témoignages.
    Charline Redin - Edition : SIRPA AIR - 29 €


    Lieutenant Charline Redin, auteur du livre

    L’ouvrage «Afghanistan : regards d’aviateurs» est le témoin des dix années d’engagement de l’armée de l’air sur le théâtre: passionnant, bourré d’émotion, dans le vif du sujet.
    Il parle de dévouement, de rencontres humaines et se présente comme un pêle-mêle de témoignages et de portraits qui met en exergue le regard des aviateurs sur leurs propres missions.
    Après trois longs séjours en Afghanistan, le lieutenant Charline Redin, journaliste pour le magazine Air Actualités, éprouve le besoin de rendre hommage aux militaires engagés. La destination afghane était, au départ, un reportage parmi d’autres.
    Puis, sur place, le coup de foudre pour un pays et ses cultures. De Kaboul à Kandahar en passant par la Kapisa, elle s’est confrontée à la rigueur du terrain en s’immergeant dans la réalité du conflit pour en faire ressortir l’essentiel.
    Il s’agit d’un carnet de missions qui multiplie les regards et les points de vue, qu’ils viennent du ciel, du sol ou qu’ils soient tournés vers l’avenir. Un livre de témoignages fort et sans pudeur.



    Les Paras Français en Algérie - 1954-1962

    Patrice Pivetta - Eric Adam - Histoire & Collection - 39.95 €

    http://livres.histoireetcollections.com/publication/2821/les-paras-francais-en-algerie-1954-1962.html

    Les troupes aéroportées de l'armée française ont connu une croissance fulgurante au cours de la guerre d'Indochine, qui a fait l'objet d'un premier tome. Ce volume présente la description des tenues des paras en Algérie,ainsi que l'ensemble des insignes, le fameux béret rouge, les parachutes, le matériel de largage, l'armement et un chapitre sur les commandos parachutistes de l'air, un sujet méconnu. Du point de vue de l'uniforme et des équipements, cette période est caractérisée par une certaine homogénéité, malgré les détails spécifiques à certains régiments. Les silhouettes de combattants particulièrement originales ont fait l'objet de 25 reconstitutions en couleurs. Les illustrations combinent cartes détaillées, photos en couleurs et une sélection de clichés noir et blanc. Les auteurs ont accumulé une quantité importante d'objets de collection et mené des recherches complètes sur le sujet, en puisant dans les documents officiels aussi bien que dans les témoignages des anciens combattants. 160 pages - 600 photos.
    ISBN : 978-2-35250-164-0



    Harmattan, récits et révélations
    Les opérations en Libye par ceux qui les ont vécues


    Jean-Marc Tanguy - Éditions Nimrod
    - 18 €

    Raconter une guerre qui vient juste de se terminer est toujours un exercice de haute volée un peu périlleux. C’est le cas avec le conflit qui a vu, en 2011, les forces de l’OTAN affronter les troupes fidèles à Kadhafi, jusqu’à ce que le dictateur déchu finisse par périr dans des circonstances assez troubles. Conflit essentiellement aérien en ce qui concerne les forces occidentales, la guerre contre la Libye a permis au Rafale de confirmer sa belle réputation d’avion de combat, déjà établie par de nombreuses missions au-dessus de l’Afghanistan. C’est là un des enseignements majeurs de cet affrontement qui, pendant des semaines, a tenu en haleine les chaînes d’infos en continu.

    Pourtant, les informations techniques pertinentes ont été rares à franchir le mur du « confidentiel défense », en tout cas celles susceptible de faire lever un sourcil intéressé à quiconque sait faire la différence entre un Mirage 2000 et un Gripen. Il faut dire que les journalistes généralistes sont souvent égarés dès qu’il faut évoquer les outils qui servent à faire la guerre et de là même, ne peuvent couvrir ce genre d’évènement que du point de vue humain, politique ou géopolitique. Pour autant, l’aspect militaire éclaire d’une manière particulière l’ensemble de ces matières. L’usage de bombes inertes en résine (et non pas en béton) illustre d’une façon saisissante les nouveaux us et coutumes de la guerre moderne, par exemple. L’emploi massif d’armes guidées ou autonomes également, sujets intéressants bien abordés dans ce livre.

    Pour évoquer ces sujets "pointus", il faut donc un journaliste spécialisé, ou pour le moins spécialiste de ces sujets. Jean-Marc Tanguy est l’un d’eux. Spécialiste aéronautique et défense, il reconnaît ouvertement dans ce livre avoir bénéficié de sources sûres en interne au sein des forces, ce qui lui permet, non sans mal et non sans désagréments néanmoins, de pouvoir apporter des informations inédites et pertinentes sur certains combats.

    Et renseigné, assurément, il l’est. Cependant, si ce livre consacré à l’opération Harmattan comporte son lot de révélations, puisqu’il passe en revue de façon très pointue l’ensemble des moyens engagés, (hommes, machines, armement) et la façon dont ils ont été utilisés au fur et à mesure du conflit, avec leurs haut faits mais aussi leurs échecs, il est loin de tout expliquer, de tout raconter. Afin de bien apprécier le caractère précis de ces informations, il est impératif de ne pas être trop effrayé par les innombrables sigles et acronymes militaires qui parsèment en quantité ces pages, même si ceux-ci sont déchiffrés et expliqués.

    Ainsi, nous sont détaillées les opérations menées par l’Armée de l’Air, la Marine, avec en particulier l’aviation navale, mais aussi les navires de surface qui ont, il faut le noter, ouvert le feu avec leurs canons de bord contre des objectifs côtiers, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps, et bien sûr l’ALAT dont le rôle a été très discret mais ,si on en croit ces pages, particulièrement important. Autour de ce bloc initial, les opérations menées par les forces alliées sont expliquées, mais avec beaucoup moins de détail. Ceux-ci sont principalement statistiques. Pour des raisons faciles à comprendre, on ne trouvera pas de récit détaillé de frappes aériennes, ni d’information précises sur les différents objectifs visés et touchés. En ce qui concerne cette partie, on demeure dans le flou et tout porte à croire que ce flou va perdurer un moment. On pourra regretter aussi l’absence d’un bon chapitre sur le contexte géopolitique de cet engagement et sur les relations tumultueuses entre la France et la Libye depuis une trentaine d’années ; cela n’aurait pas été superflu, surtout avec un auteur qui sait tremper sa plume dans le vitriol quand il le faut.

    Il est donc difficile de porter critique à cet ouvrage sur le fond. Entre les contraintes dictées par la confidentialité des sources et le manque de précision des sources publiques, il était sans doute impossible de faire mieux. Sur la forme on notera que cet ouvrage est d’un format assez réduit et ne comporte que 160 pages ; son prix, affiché de 18 €, risque d’en dissuader certains.

    Le caractère très frais de l’évènement rend le travail de l’auteur compliqué. Reste qu’il apporte des éléments importants pour ceux qui ont suivi l’affaire ou qui voudraient en savoir plus sur ces faits maintenant que les caméras sont tournées ailleurs.

    Frédéric Marsaly





    Guerre aérienne en Libye
    L’armée de l’air au combat


    Jean-Marc Tanguy - Histoire & Collections
    - 24,95 €

    Huit mois de guerre aérienne au dessus de la Libye sont réunis dans ce livre d’exception.
    Pour la première fois depuis la fin des opérations en octobre 2011, un ouvrage décrit l’engagement des aviateurs, pilotes et mécaniciens de l’armée de l’air avant et pendant l’opération "Harmattan", en Corse, en Crète, en Italie, et dans le ciel libyen.
    Illustré par de remarquables photographies, le plus souvent inédites, aériennes ou au sol, il transmet au lecteur le témoignage pris sur le vif par des participants au coeur de l’action.

    Communiqué de l’éditeur



    Forces spéciales, notes de production et sources d'inspiration

    Photos de Jeff Maunoury et texte de Jean-Marc Tanguy - Éditions Nimrod - 34.90 €

    Illustré par près de 200 photographies couleur prises par le photographe Jeff Maunoury, l'album Forces spéciales, notes de production et sources d'inspiration revient sur l'extraordinaire odyssée de ce film tournée sur trois continents. À travers des entretiens menés par le journaliste Jean-Marc Tanguy avec l'équipe de production et les conseillers militaires qui ont participé au suivi de production, ou encore avec les acteurs immergés dans l'univers des forces spéciales, l'album Forces spéciales explore l'envers du décor et offre un regard inédit sur les notions d'engagement et de sacrifice des soldats de l'armée française.




    Une histoire des forces spéciales Jean-Dominique Merchet

    Etude (broché). Paru en 01/2010 éditions Jacob-Duvernet

    L'auteur

    Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération, je m'occupe des questions militaires depuis une quinzaine d'années. C'est une passion dans laquelle je suis tombé tout petit... Né en 1959, franc-comtois et versaillais, je suis un auditeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN 49)

    Le Livre

    Au sein des armées d'aujourd'hui, les forces spéciales sont à la mode. Commandos, troupes d'élite, unités de choc, toutes ces forces ont vécu de vraies sagas. Une histoire longue, très longue qui remonte à l'antiquité, même si elles ont été véritablement inventées par les Britanniques durant la Seconde guerre mondiale. On y croise des personnalités souvent marginales au sein de l'institution militaire. Des unités mythiques naissent, comme les SAS ou les premiers paras français formés par l'Union soviétique ! Ce livre très documenté dresse un état des lieux des forces spéciales. Quelle différence existe-t-il entre les services français de forces spéciales au sein des armées? A quelles missions répondent le service action de la DGSE, le commando Hubert, le 13ème RDP, le 4ème RHFS, le 1er RPIMa, l'Escadron Poitou, le CPA 10, etc ? Que valent les forces spéciales dans les autres pays: Rangers, Marines, Seals, Comsubin, Sayeret, Spetsnaz, etc. En proposant une histoire des forces spéciales, Jean-Dominique Merchet aborde la manière de faire la guerre, de combattre autrement depuis Du Guesclin jusqu'à Entebbe; il évoque aussi l'histoire du Commandement des opérations spéciales (COS) de l'armée française et ses actions récentes en Afrique, dans les Balkans et en Afghanistan. Comment les Français ont-ils arrêté les criminels de guerre bosniaques? Comment agissaient-ils contre les Talibans? Comment interviennent-ils dans les pays africains? Cet ouvrage répond à toutes ces questions et se lit comme un livre de référence sous la plume de l'un des meilleurs spécialistes de l'information militaire française.




    «"Mon dernier round" c'est mon combat final. Espérons qu'au-delà de moi les lecteurs le prolongeront. Bigeard»
    Avec Mon dernier round, Bigeard signe son nouveau livre «coup de poing». Comme toujours, le Général porte un regard sans concession sur la France d'aujourd'hui. Sa seule passion : La France.
    L'AUTEUR :
    Héros de la résistance et des guerres d'Indochine et d'Algérie, officier le plus décoré de France, secrétaire d'État à la Défense entre 1975 et 1976, dans le premier gouvernement Chirac, sous le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, puis député, apparenté UDF, pendant dix ans.
    Le Général Bigeard est un personnage majeur de la France contemporaine.




    Adieu ma France... Tu n'es plus celle que j'ai connue, le pays du respect des valeurs, de l'hymne et du drapeau, le pays de la fierté d'être français. Adieu ma France des trafics en tous genres, du chômage, de l'islamisme, de la polygamie, du laxisme, de la permissivité, de la famille décomposée... Adieu ma France réduite à l'état d'urgence, ma France déconstruite, en guerre avec elle-même. Je veux, néanmoins, demeurer optimiste et croire en ton sursaut. Mais qui te sauvera ? Le livre testament du général Bigeard



    Aviateurs en guerre - Afrique du Nord-Sahara 1954-1962

    Patrick Charles Renaud

    Editions Jacques Grancher

    Cet ouvrage, paru initialement en 2000 sous la couverture ci-contre, est l’un des tout premiers à traiter de façon aussi complète d’un sujet à l’époque encore peu abordé : l’aviation de l’armée de l’Air, de la Marine et de l’ALAT pendant la Guerre d’Algérie. Épuisé depuis quelque temps, il fait l’objet d’une réédition légèrement corrigée et complétée grâce aux observations des lecteurs souvent acteurs et témoins.

    Dès novembre 1954, une guerre que l'Histoire parviendra difficilement à nommer débutait en Algérie.
    Pour les fantassins français opérant au sol dans un pays immense et par des conditions climatiques extrêmes, l'appui de l'aviation s'est vite révélé indispensable. Durant huit ans, les pilotes et les équipages se sont efforcés d'épauler leurs frères d'armes arpentant les djebels, leur conférant ainsi une supériorité qui compensait l'avantage du terrain dont bénéficiaient parfois les moudjahidin. À bord d'hélicoptères dont l'utilisation opérationnelle est née durant la Guerre d'Algérie, d'avions à réaction ou de vétérans de la Seconde Guerre mondiale comme le P-47 Thunderbolt et le North American T-6 de l'Armée de l'Air, le Corsair bleu de l'Aéronavale ou les Piper d'observation de l'Armée de Terre qui n'hésitaient pas à piquer pour baliser les objectifs, les aviateurs français ont été engagés dans tous les combats au cours desquels les mitrailleuses ennemies ne les ont pas ménagés.
    La surveillance de l'espace aérien d'Afrique du Nord incombait également à l'aviation qui devait intercepter les appareils étrangers livrant des armes à la rébellion, ou qui tentaient de survoler le théâtre des opérations. Outre les nombreuses actions au profit des troupes au sol, le livre relate dans les détails quelques missions singulières comme l'interception de l'avion de Ben Bella le 22 octobre 1956, la préparation et le déroulement du bombardement de Sakiet le 8 février 1958, la poursuite puis l'escorte avec tirs de semonce d'avions russes, notamment celui à bord duquel se trouvait Leonid Brejnev, Président de l'Union Soviétique, le 9 février 1961.
    Ce livre richement documenté a nécessité plusieurs années de recherche. L'auteur a retrouvé de nombreux pilotes et navigants dont les récits permettent, pour la première fois, de retracer l'action de l'aviation française en Afrique du Nord et au Sahara de 1954 à 1962.



    Vertu des temps difficiles
    François Coulet

    Plon
    1966 - Parution 1967
    Épuisé

    302 pages, 21 illustrations hors texte

    Format 13.5 x 20.5 couverture rigide




    Les Commandos de l'Air
    Henri Feraud
    Nouvelles Editions Latines

        
    Commandos Paras de l'Air
    Patrick De Gmeline
    Presse de la Cité


    L’armée de l’air ne s’est pas bâtie en un jour. En un quart de siècle, elle confirme son expertise de la troisième dimension et s’impose comme un outil de puissance aérien

    À l’occasion de ses 75 ans, l’armée de l’air a publié un album photographique, intitulé «Armée de l’air, arrêt sur images», en partenariat avec le service historique de la Défense et préfacé par le général Stéphane Abrial, chef d’état-major de l’armée de l’air.

    Au fil des 176 pages de clichés noir et blanc et couleur, l’ouvrage retrace l’histoire des hommes, des femmes et du matériel qui ont forgé l’armée de l’air d’aujourd’hui. Il est séquencé en quatre périodes intitulées : de l’indépendance à l’épreuve de la guerre (1934-1944), entre guerre froide et conflits de décolonisation (1945-1962), force de frappe et opérations extérieures (1963-1989) et enfin, face aux conflits présents et futurs (1990-2009).

    L’ouvrage est en vente au service historique de la Défense (SHD).
    Prix : 29 € (+ frais d’expédition : 5€ pour un exemplaire et 8€ pour plus d’un exemplaire)

    Pour toute commande, adressez un chèque libellé à l’ordre du «régisseur du SHD», à l’adresse suivante :
    Service historique de la Défense
    DPV/Publications
    Château de Vincennes
    Avenue de Paris
    94306 Vincennes Cedex
    Tél. : 01 41 93 20 89 ou 20 53
    E-mail : [email protected]



    Etre et durer "70e anniversaire des premières unités parachutistes"
    Robert Wagener
    Atlante Editions



    Sur les routes du ciel. Les convoyeuses de l’air
    Valérie de la Renaudie
    Nouvelles Editions Latines


    Une femme à Dien Bien Phu
    Une Femme à Dien Bien Phu
    Geneviève de Galard
    Editions des Arènes
    Un parcours où courage et dévouement sont les maîtres mots
    Geneviève de Galard, ancienne convoyeuse de l’air, raconte ici comment, prise dans le piège de Dien Bien Phu, elle partagea le quotidien et les souffrances de
    15 000 soldats pendant près de deux mois. Comment dans l’enfer des combats, elle devint leur rayon de soleil en incarnant pour eux l’infirmière, l’épouse, la confidente...